Kingmaker

Nous sommes les maîtres

Après avoir couvert les ultimes kilomètres encore inconnus, nos héros se sont finalement rendus maîtres de la Ceinture Verte. Sous réserve d'une future rencontre, bcp de fouilles de zones n'ayant rien donné au premier passage, mais du moins la totalité des menaces connues et notoires (kobolds, bandits, Seigneur Cerf et Bokken) sont à présent définitivement neutralisées.
Ces derniers carrés de terrain ont d'ailleurs été acquis de haute lutte : bataille contre un trio de pirates morts-vivants autour d'un esquif en ruine, puis plus tard combat assez difficile contre un tertre errant très entiché de Chorn et particulièrement collant.

Direction à Restov où nous allons faire notre rapport et quelques menus achats …

EDIT : Ah et j'allais oublier : on a retrouvé la légendaire Décharge de Licornes Crevées. Répugnant. Mais pas autant que l'Escarboucle, tjs avec nous et qui file le parfait amour avec Mordingus et Rossinante.

View
Victoire !

Pas grand-chose à ajouter, victoire plutôt facile sur Bokken avec l'aide d'une … chose. Chose qui, j'en préviens, ne restera pas dans le groupe : je n'aime ni les chiens ni les chiards.

Distribution du butin, fin de la malédiction du passeur, la routine quoi.

View
Un clan sans accroc
Du travail de pro - Le 31 Erastus

"Je l'avais dit", pourrait se gargariser Chorn … Ce serait un peu vite oublier ce que tout le monde pensait sans le dire, à savoir que le plan n'allait pas se dérouler comme escompté. Enfin, disons, à 50%. Et de ce point de vue-là on peut le dire : ça s'est passé comme prévu. Donc mal, si vous me suivez …

Pour ce qui est des préparatifs et de l'accès au fort des brigands, ce fut à peu près un sans faute si l'on met de côté de légers problèmes de mémoire.

L'exécution de la suite hélas sera moins satisfaisante, et j'ai envie de dire, ben, que c'est pas vraiment notre faute car "il" avait donné notre signalement au Seigneur Cerf, à savoir : un chauve, un barbu, un rase-moquette, une ferraille et une bonnasse aux gros seins.

Eeeeeeeet donc, sans qu'on tombe de notre chaise de surprise la suite se fait "à l'ancienne", à savoir dans le sang et les tripes. Le combat … se passera plutôt bien, car en dépit de la réaction de leur chef, nous avons tout de même pris les brigands au dépourvu (le verre à moitié plein). Et nous nous retrouvons vite sur un empilement de cadavres (le verre à moitié vide. Quoique). Je tiens tout de même à dire que l'affrontement aurait pu bien plus mal tourner, et je pense que le Seigneur Cerf a commis une erreur tactique majeure à rester au corps-à-corps : quand nous étions entourés de sbires, il aurait pu (et selon moi, dû) se replier (nous n'aurions pu le poursuivre qu'avec peine et avec pour conséquence quelques attaques d'opportunité) et prendre quelques tours pour atteindre une position surélevée. En tant que joueur j'ai déjà affronté le gaillard, et vu les troncs de séquoïa qu'il balance en guise de flèches, je peux dire que la gueule du combat en aurait sans doute été changée (j'ai d'ailleurs une proposition à faire : et si on refaisait le match, juste pour le lulz ? ).

Quoiqu'il en soit au terme d'une lutte acharnée, la victoire choisira notre camp. Elle reste cependant incertaine, car à peine le Seigneur occis que nous fait déjà face un nouvel adversaire alors que nous découvrons l'identité du "il" sus-cité :  Bokken, que l'on croyait mort, et qui se révèle très probablement à l'origine d'une partie de nos maux depuis le début de l'expédition, bien vivant, les yeux fous.


Exze démasque Bokken

Son compagnon animal, un serpent ailé qui s'est jeté sur Exze et l'enserre dans ses anneaux, et lui-même semblent vouloir continuer la lutte. Le groupe a engagé toutes ses ressources dans le combat qui s'achève à peine, et doit déjà faire face à un nouvel ennemi. Serons-nous de taille ?…

View
Le fortin des brigands
Du 29 au 30 Erastus - G9

Après avoir écumé tout l'est, le nord et le sud-est, ne reste à explorer que la rive nord du lac La Défense et les rives de la Moufette, en aval du lieu de villégiature du bourbiérin Garuum. Nos héros décident de débuter par le secteur où se situe le fortin, habité a priori par les fameux brigands de la Ceinture Verte dirigés par le Seigneur-Cerf. Ils commencent par une approche circonspecte des environs.

A suivre…

View
Communauté d'hommes-rats
Le 28 Erastus - F12

Lors de l'exploration de la rive gauche (sud) de la Corneille, de ses yeux d'aigle, Xian repère une formation non naturelle au sommet d'un pog rocheux (F12). Ce dernier est situé dans la vallée cernée par le brouillard, de l'autre côté du fleuve. Nos explorateurs décident donc d'y retourner (via le gué en F10).

Après une étude plus minutieuse du site, ils découvrent une entrée de forteresse masquée par une infractuosité rocheuse. Ils y font la rencontre d'hommes-rats avec lesquels le dialogue s'engage (un peu difficilement du fait du manque de tact de Chorn) et de bonnes relations devraient pouvoir être tissées au fil du temps (mais on nous a déjà fait le coup avec les kobolds).

View
Le fortin des brigands ?
Du 16 au 27 Erastus - G9, G11, G13, F14, E13, F12

Suivent plusieurs jours de tranquillité. Nos héros ne croisent que les restes d'une très ancienne caravanne (F14). Il semble que les propriétaires et les montures de trait aient été tués et mangés de façon particulièrement brutale. Ils perçoivent également un fortin (G9), a priori habité, de l'autre côté de la Corneille (dont l'exploration est repoussée à plus tard).

 

View
La famille Hirf
Du 13 au 15 Erastus - F10

Longeant la rive droite (ou nord) de la Corneille, nos explorateurs découvrent enfin un gué leur permettant d'accéder à l'extrême sud de la Ceinture Verte. Ils font également connaissance d'une famille de pélerins/colons, les Hirf, ayant semble-t-il quitté le Brévoy quelques semaines auparavant. On lui conseille vivement d'attendre, soit chez Oleg, soit au temple d'Erastil (à nouveau en service), que les derniers brigands de la région aient été envoyés ad patres. Après réflexion, la famille Hirf décide de suivre leur conseil et part rejoindre Jhod Kavken, le prêtre d'Erastil.

View
Corbeaux et vallée étrange
Les 11 et 12 Erastus - F12

Nos héros croisent la route d'une nuée de corbeaux qu'ils parviennent sans mal à disperser. Le lendemain, ils traversent une vallée étrange, entourée d'une bande de brouillard épais, à couper au couteau. Ils n'y remarquent rien d'autre.

View
Pont et mort-vivant
Du 09 au 10 Erastus - E13

Nos héros décident de passer les jours qui suivent à explorer le secteur sud-est de la Ceinture Verte, qui correspond aux zones traversées (ou mitoyennes) par la Corneille, le principal cours d'eau de la région.

Le premier jour, ils tombent sur un pont ou plus exactement, vu l'état de délabrement de la construction, un gros cordage permettant d'accéder à la rive sud. Il semble qu'il devait exister un péage à ce niveau. Sortant d'une brume peu naturelle, sur le fleuve, apparait un mort-vivant annonçant dans un gargouillis malsain que si les explorateurs veulent éviter de le rejoindre, ils devront lui apporter le corps du Seigneur-Cerf. Il est décidé de ne pas passer outre ces menaces et seule la rive nord du secteur est au final explorée. 

View
Contre les Kobolds
On a choisi pour nous - le 08 Erastus

Au lendemain de la fête de l'archerie, des feux ont été vus dans la forêt, et nous avons donc enquêté  sur les lieux.
"Quelqu'un" de discret et a priori d'humain ou humanoïde est l'auteur de ces attentats agricoles, perpétrés sur les champs de radis kobolds. Après avoir conduit le prêtre au temple d'Erastil (et l'y avoir laissé. Seul. Mais enfin il nous a payé et comme on dit par chez moi, hein, chacun devrait avoir le droit de choisir sa mort …) et craignant que les kobolds nous soupçonnent d'être les auteurs de ces dépradations, nous sommes allés à leur rencontre vers le Sycomore géant. Et nous avons essuyé une embuscade qui, en dépit des efforts diplomatiques de notre prêtre nain, s'est terminée tragiquement. 
Pour eux.

La suite vous la connaissez : malgré toute notre habilité oratoire et nos bonnes volontés pacifiques, le terrier kobold a été  nettoyé intégralement. Les conclusions de l'enquête menée par nos soins seront sans appel : suicide collectif par procuration.  By murderhobo, pour être précis.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.